Clément Méric, assassiné pour ses idées, récupéré pour le symbole


Je voulais écrire d’un ton léger en ce beau jour de juin, mais j’ai, comme la plupart d’entre nous, eu vent de l’agression de Clément Méric. Un étudiant engagé de Sciences Po, se faire tabasser à mort pour ses idées ? On nage en plein délire, surtout que, jusqu’à preuve du contraire, nous sommes encore en démocratie. C’est étrange, mais ce drame rappelle les rixes entre extrême-droite et extrême-gauche dans les années trente.

L’unique photo qui tourne sur toutes les chaînes d’information

L’indignation, voilà ce qui m’anime au moment où j’écris. La colère, le doute mais aussi le ressentiment envers les grands canaux d’information, qui se sont jetés sur l’affaire tels des oiseaux de proie sentant l’odeur du sang. « Ça sent la chair fraîche ! » L’AFP n’a pas eu le temps d’appuyer sur « Entrée » que, déjà, les journalistes fouille-vous-savez-quoi se sont précipités rue Saint-Guillaume.

Dramatisation, pour sûr ! Visible dès ce midi sur le petit écran : un panorama des journaux télévisés a permis de prendre la mesure du manque de scrupules en un pareil instant. En moins d’une demi-heure, un inconnu est devenu un héros, d’autres inconnus, des individus bannis de la société civile et citoyenne. Celui qui n’était certainement qu’un étudiant comme les autres – au vu de la faune de Sciences Po, c’est-à-dire engagé et avec un cerveau qui fonctionne plutôt bien – a été propulsé à l’état de jeune homme brillant, pleuré autant par ses professeurs que par des camarades de promotion qui ne le connaissaient même pas.

Je ne nie pas le choc pour ces derniers. Loin de là. Mais je fustige l’héroïsation devenue nécessaire au sein de la société. Pour l’audience, pour l’exemple, pour donner un sens à la torture qui a été fatale à ce garçon.

Récupération, aussi, indigne, aussi. Sitôt la nouvelle répandue, la classe politique tout entière a réagi avec effervescence et concernement. La gauche a sauté sur l’occasion pour se poser en martyr de la République, la droite en a profité pour servir son discours sécuritaire. On attendait avec plus d’impatience la réaction des deux extrêmes, clans impliqués dans l’histoire, mais la déception était au rendez-vous du côté gauche, qui n’a rien trouvé de mieux à faire que d’accuser la droite. La seule intervention intelligente et utile a été, pour une fois, celle de Marine Le Pen, qui ne pouvait agir en rien, sinon en démentant une éventuelle implication du Front National.

Car, qu’on se le dise, même dans des circonstances aussi tragiques, il faut résister à la tentation de l’amalgame. Si les skinheads, en général, s’identifient au FN, celui-ci n’est pas composé uniquement de ceux-là. Et c’est cet amalgame qui constitue maintenant la principale menace pour le bien commun. Gardons la tête froide. N’ayons pas peur d’affirmer nos convictions. Enfin, et surtout, pensons à la famille et aux proches de Clément Méric.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Analyses, Questions, coups de gueule et polémiques

2 réponses à “Clément Méric, assassiné pour ses idées, récupéré pour le symbole

  1. Même si le FN fricotte avec des néonazis et des fascistes, il est vrai que l’on ne peut les lier ensemble.
    Il n’empêche, tout de même, que l’extrême droite est notamment composée de groupuscules clairement antisémites, homophobes, racistes et fascistes, impliquant un danger pour toute personne ne représentant pas la figure traditionnelle française. Ainsi je vous rejoins sur le fait qu’il ne faille pas faire d’amalgame entre FN et fascisme, mais des composantes de l’extrême droite doivent clairement être identifiées comme dangereuses.

Poster ma réaction

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s