Est-ce bien raisonnable… d’arriver à l’heure ?


La ponctualité… Véritable fléau des temps modernes, elle remplit l’office barbare de nous empêcher de profiter de l’instant.

Prendre quelques instants pour boire son café tranquillement ? Impossible, elle veille au grain. Arriver cinq minutes après l’heure indiquée parce qu’on a eu du mal à mettre la main sur ses clés ? Malédiction ! Pauvre âme égarée, être en retard est d’un mauvais genre… Presque pire que les cheveux gominés.

Il faut tout de même s’imaginer tout ce que cette exactitude implique. Préparez votre caddie, la liste de courses est longue :

  • une montre, un bon réveil et des horloges à accrocher dans chaque pièce de votre demeure (sinon, une batterie d’électroménager qui affiche l’heure, mais ça reviendrait trop cher… ce sont des courses de crise, on le rappelle ; on ne prend que le strict minimum)
  • un agenda : indispensable
  • l’application SNCF (gratuit) pour tout savoir sur les horaires, les grèves et les présomptions de danger en cours de route
  • à défaut, le système Coyote pour éviter les radars et rouler à tombeau ouvert (au cas où)
  • une carte de France ultra-précise ou un GPS : ce serait dommage d’être parti à l’heure et d’arriver en retard malgré tout
  • une bonne paire de jambes dans la salle de sport du coin, pour parer les impondérables

Et tant qu’on en cherche, on en trouve : rien n’est trop beau pour sacrifier à la coutume. En fin de compte, être toujours à l’heure revient cher, à la longue. Et puis, c’est avéré, l’obsession de l’assiduité fait arriver en avance -ce qui est tout simplement insupportable pour celui qui vous avait donné rendez-vous.

"En retard, en retard, j'ai rendez-vous quelque part. Je n'ai pas le temps de dire au revoir, je suis en retard, en retard !"

« En retard, en retard, j’ai rendez-vous quelque part. Je n’ai pas le temps de dire au revoir, je suis en retard, en retard ! »

Alors, pour éviter des dépenses inutiles et se garder de toute ressemblance avec le lapin névrosé d’Alice au pays des merveilles, on pourrait bien arriver systématiquement quelques minutes en retard. Sérieusement, il y a une foule d’avantages (enfin, trois) à adopter cette option.

D’abord, ce café, vous aurez le temps de le prendre ; ce qui n’est pas négligeable, car vous serez d’autant plus efficace après.

Ensuite, le décalage assure de ne pas arriver le premier à un rendez-vous : par conséquent, on évite d’attendre tout seul, comme un imbécile, devant une bâtisse grise en s’occupant les mains comme on peut et en s’appliquant à n’avoir l’air de rien.

Pour finir, arriver en retard confère un petit côté rock star qui n’est pas pour déplaire. On pourra aussi s’essayer à différents styles d’entrée et cultiver son instinct théâtral : pas de l’oie ou Alerte à Malibu, il y en a pour tous les goûts.

Est-il besoin d’argumenter encore ? Économique, ludique et pratique, le retard est le piment qui manquait à vos déplacements. Ôtez les montres et buvez donc ce café ! Après tout, on est tellement mieux ainsi…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Détente !, Est-ce bien raisonnable...

Poster ma réaction

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s